10 conseils pour améliorer le contenu de votre pétition

Aujourd’hui on va s’attaquer à une question que tout le monde se pose lors qu’on commence à rédiger une pétition : « Mais, qu’est-ce que je vais bien dire ? »

  • Quel format ?
  • Quelle structure ?
  • Quelle taille ?
  • Comment structurer son discours, ses arguments ?
  • Existe-t-il des astuces pour la rendre plus accessible, lisible ?
BONUS : à la fin de cet email, vous pourrez télécharger directement des modèles de pétitions fabriqués spécialement par l’équipe.
Mais avant de vous lancer tête baissée, lisez ce qui suit pour connaître toutes les techniques.

La structure d’une pétition qui cartonne

Pour avoir une chance d’aboutir, votre pétition doit impérativement contenir les 5 points suivants :

(1) Un titre percutant pour attirer l’attention de vos futurs signataires.

(2) Une introduction qui soutient votre titre. C’est votre fameux « Elevator Pitch » qui permettra à votre audience de saisir très rapidement les enjeux.

(3) Tous vos arguments structurés grâce à la stratégie de la « Pyramide Inversée » (on y revient juste après). Vous pouvez aussi ajouter des « hameçons de curiosité » pour récupérer les personnes qui lisent en diagonale. Pour rendre cette partie solide, il vous faudra préparer des exemples détaillés, précis et sourcés.

(4) Un appel à l’action qui pousse les gens à signer votre pétition. Vous pouvez aussi leur demander de partager votre pétition ou d’en parler autour d’eux. L’idée est que la lecture de votre pétition aboutisse à une action concrète.

(5) Votre texte de pétition. Il s’agit de la lettre exprimant vos revendications au destinataire de votre combat.

💡 La Pyramide Inversée

La pyramide inversée est une méthodologie scientifiquement prouvée qui permet d’améliorer le taux de lecture de votre texte.

Votre objectif principal : révéler le plus vite possible l’information essentielle à votre lecteur.
S’il adhère à cette information, alors vous pourrez ensuite l’amener à découvrir les détails dans la suite de votre texte.

Pourquoi révéler le plus important au début ?
Parce que 81% des internautes lisent le premier paragraphe contre seulement 32% pour le 4ème paragraphe.

Il faut donc accrocher votre lecteur le plus vite possible.

10 conseils pour améliorer le contenu de votre pétition

  1. Faites vos devoirs !
    Ecrire une top pétition demande de connaître le sujet sur le bout des doigts. Alors, faites vos recherches sur le sujet, suivez l’actualité et surtout, regardez si une pétition similaire existe déjà.
  2. Quelle est la taille optimale ?
    Qu’on soit clair, il n’y a pas de taille idéale. Le principal est de respecter la structure en 5 points vue ci-dessus.
    Par contre, par expérience, nous observons que les pétitions qui récoltent le plus de signature sur Les Lignes Bougent contiennent au minimum 3 paragraphes. Les plus performantes totalisent environ 800 mots en moyenne.
  3. Aérez votre texte pour améliorer la lisibilité
    Évitez d’écrire de gros pavés sans espace entre les paragraphes. Cela rend votre texte moins accessible et donne l’impression qu’on n’y viendra pas à bout. Au contraire, un texte avec des espaces à chaque phrase ou au minimum après 5 phrases sera plus aéré et plus agréable à lire.

    Pareil pour la longueur de vos phrases. Préférez des phrases courtes pour ne pas que votre lecteur décroche.
  4. Utilisez des mots simples
    Il est avéré que si vous utilisez des termes trop techniques ou pompeux, vous allez perdre certains de vos lecteurs. Faites l’effort de vulgariser au mieux la problématique.
  5. Contre ou pour ?
    À votre avis quel combat sera le plus facile à mener, à argumenter ?

    POUR les voitures électriques
    CONTRE le diesel
    ****
    CONTRE l’interdiction de l’Artemisia Annua en France
    POUR l’autorisation de l’Artemisia Annua en France

    D’expérience on voit que les pétitions CONTRE performent mieux et sont plus impactantes que les pétitions POUR. Et cela, même si les arguments avancés ou le but final sont identiques.

  6. Jouez sur les émotions de votre lecteur 
    N’hésitez pas à utiliser un fait choquant pour contextualiser votre combat.

    Voici un exemple :
    « Pourriez-vous vivre sans famille à 15 ans ? »
    Cette simple phrase permet au lecteur de se mettre directement dans la peau des personnes concernées par cette pétition. Dans ce cas, cela pourrait être les enfants d’immigrés qui se retrouvent seuls après le renvoi de leurs parents.

  7. Racontez une histoire pour créer une connexion émotionnelle.
    Oui, c’est une arme ultra puissante et si importante que je préfère vous en parler spécifiquement.
  8. Créez l’urgence
    Nous aborderons, également ce sujet plus en détails dans la lettre de demain. Mais globalement, votre pétition fonctionnera mieux si les gens se sentent obligés de signer maintenant, et non demain.
  9. Relisez-vous et faites lire votre pétition à votre entourage.
    Vous verrez que les réactions peuvent être surprenantes.
  10. Améliorez votre pétition en continu et pensez à faire des relances
    Une pétition pourra toujours être améliorée. Il est même recommandé d’analyser les commentaires (sur Facebook ou au bas de votre pétition).
À ce stade, il est possible que vous ayez trop d’idées qui tournent dans votre tête ?

Pour vous aider à aller de l’avant, gardez cette maxime en mémoire :

« Mieux vaut fait que parfait »

Mieux vaut lancer une pétition imparfaite que de rester les bras croisés.

C’est tout pour aujourd’hui, félicitations pour votre assiduité dans cette formation !

Je vous laisse à votre plume ou votre clavier et je vous dis à demain où nous verrons deux techniques qui feront toute la différence.

Bonne écriture !

Solidairement,

Julien, Les Lignes Bougent

 

Créez votre pétition 📝

Cliquez ici pour accéder à notre outil de création de pétition en ligne.

Lancez- vous !

https://www.leslignesbougent.org/creer-une-petition/

Je crée ma pétition

 

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments