7 actions pour sauver les oiseaux

Chers lecteurs,

Vos jardins et vos balcons ne sont plus autant visités par les oiseaux qu’ils pouvaient l’être autrefois. En 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux ont disparu en Europe. Même le moineau domestique est touché1 !

De même les hirondelles de fenêtre, jadis si communes, ne nichent plus chez vous ou chez vos voisins.

Si dans votre jardin ou votre rue vous voyez un verdier d’Europe ou une fauvette pitchou, réjouissez-vous ! Ce spectacle est devenu une rareté.

Les raisons de ce désastre sont connues. Ce sont les pesticides, l’arrachage des haies, la chasse au lacet et à la glu, les chats domestiques ou encore le braconnage.

Sans haies, ni insectes dans les champs, les oiseaux meurent de faim. Parfois, ils se heurtent aux éoliennes ou aux grandes baies vitrées.

Malgré tout, il vous est possible d’agir pour éviter ce drame. De manière indirecte, si vous consommez des aliments bio, moins de céréales, plus de légumes bio et moins de viande, vous aurez une influence sur les modes d’agriculture.

Mais cela prend du temps.

Alors en attendant, vous pouvez aussi faire des choses chez vous pour les oiseaux.

Voici 7 idées.

1/ Si vous avez un jardin, même petit…

Vous pouvez y placer un petit bassin d’eau avec une pente douce. Il faut que les oiseaux puissent entrer et sortir sans se noyer. Les oiseaux pourront s’y désaltérer et même y faire leur toilette.

Il y a une contrainte cependant : vous devez changer l’eau avant qu’elle ne croupisse. Une eau trop chargée en bactéries pourrait rendre les oiseaux malades.

Par ailleurs, si vous êtes au cœur d’un hiver gelant, vous pouvez mettre de l’eau très froide dans votre récipient. Elle mettra plus de temps à geler que de l’eau tiède. On appelle ce phénomène “l’effet Mpemba” du nom d’un étudiant tanzanien qui en avait fait l’expérience dans les années 602.

L’eau tiède ou chaude est, de toute façon, à éviter. La différence de température de cette eau et celle de l’air frais pourrait être fatale aux oiseaux car ils auraient beaucoup plus de mal à se sécher ensuite1.

Vous pouvez également prévoir des endroits avec de la boue au sol. S’il y a des hirondelles chez vous, elles s’en serviront pour faire leur nid.

2/ Si vous avez un balcon…

Quand la température descend sous zéro et que la nourriture est plus difficile à trouver pour les oiseaux, vous pouvez les aider.

Il vous suffit de de prendre de la graisse végétale dans laquelle vous glissez des morceaux de fruit et des graines. Versez votre mélange dans un pot de yaourt en verre (vide).

Placez-le sur votre balcon.

3/ Si vous aimez nourrir les oiseaux…

Toutefois, certains aliments sont toxiques pour les oiseaux. Il est donc préférable de ne pas leur donner. C’est la pomme de terre crue, l’oignon cru, le lait ou les agrumes1.

Les miettes de pain ou de biscotte, ainsi que les aliments trop gras ne sont pas non plus recommandés pour les oiseaux.

Les graines d’arachides ne sont pas idéales non plus. Mais il y a bien d’autres graines !

N’oubliez pas, si vous mettez de la nourriture pour oiseaux sur votre balcon ou dans votre jardin, de penser aux chats.

Vous pouvez par exemple installer une coupelle en hauteur tenue par des ficelles. Les oiseaux s’y poseront délicatement, tandis que les chats peineront à y parvenir sans tout renverser.

Enfin, les filets à nourriture pour oiseaux que l’on voit parfois dans le commerce sont à proscrire parce que les oiseaux peuvent s’y casser les pattes.

4/ Si vous avez la main verte…

N’hésitez pas à planter sur votre terrasse ou dans votre jardin des arbustes à baies.

Par exemple, le berbéris donne d’excellente baies, riches en vitamine C, dont certains oiseaux raffolent. Comme il est également équipé d’épines, les prédateurs ne s’en approchent pas trop.

En alternative, vous pouvez planter un amélanchier dont les fleurs blanches égaieront votre jardin tandis que les fruits sucrés feront la joie des oiseaux de passage chez vous.

Si vous avez de l’espace, plantez un sophora japonica. Cet arbre majestueux orne de nombreux parcs au Japon. Il produit des guirlandes de fleurs jaunes légères qui attirent les butineuses et autres insectes, et qui à leur tour nourrissent les oiseaux.

Enfin, n’hésitez pas à planter des haies. Ce sont de merveilleux garde-manger pour les volatiles !

5/ Si vous avez un chat…

Ce dernier est un vrai danger pour les petits oiseaux. Mettez-lui un grelot autour du cou. Sa chasse sera moins facile, mais vous aurez plus d’oiseaux vivants dans votre jardin.

6/ Si vous avez des baies vitrées…

Placez des stickers anti-collision dessus pour que les oiseaux les repèrent. Il existe des autocollants ayant la forme d’oiseau mais de simples bandes ou bulles suffisent3.

L’important est que les oiseaux comprennent qu’il y a un obstacle. Ils l’éviteront. Ainsi, ils ne se casseront ni la nuque, ni les ailes…

7/ Si vous avez l’âme d’un militant…

Vous pouvez devenir un refuge affilié à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Pour cela, il vous suffit de respecter les règles d’accueil des oiseaux prévues par la LPO et d’obtenir un agrément de la part de cette association4.

Il existe aujourd’hui 29 860 Refuges LPO en France. 26 223 sont des jardins, 782 des balcons de particuliers, 2257 des établissements scolaires, 420 des collectivités, 178 des entreprises. Cela représente 40800 ha de terrains préservés en faveur de la biodiversité4.

Votre balcon n’attend qu’une chose, c’est de s’ajouter à la liste !

Solidairement,

Julien

P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

 

 Vous aussi défendez la cause animale ! 

Un sujet vous tient à cœur et vous souhaitez créer une pétition ?

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Je crée ma pétition

 

Références :

  1. Petit manuel du jardinier, sauvons nos oiseaux, magazine détente jardin
  2. https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/physique-effet-mpemba-15271/
  3. https://www.luminis-films.com/films-pour-vitrages/film-decoratif/sticker-pour-vitre/Sticker-pour-vitre-anti-collision-5-silhouettes-STICK-1301i?msclkid=88dadfc047731fc2223c806ca0da82a6&utm_source=bing&utm_medium=cpc&utm_campaign=IKOM%20-%20FR%20-%20FILM%20VITRAGE&utm_term=films-pour-vitrages&utm_content=Film%20Vitrage%20-%20DSA
  4. https://alsace.lpo.fr/index.php/creer-un-refuge-lpo
S’abonner
Notifier de
89 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Boumat
29 jours il y a

bonsoir , j ai signé une pétition pour La Défense des enfants . Vos histoires de bobo défenseur des animaux, je m en tape.

biancamaria jean françois
29 jours il y a

dans mon jardin, à ce jour plus de moineaux, plus de mésanges bleues et charbonnières, plus de merles mais moins de verdiers, de chardonnerets, de pinsons des arbres, disparus les pinsons du nord, les gros bec, les tarins des aulnes………

Teurquety Michèle
29 jours il y a

Bonjour
nous habitons près du mont saint Michel et nous avons un grand terrain où nous avons depuis quelques années des Piverts et d autres oiseaux mais c est la première fois que nous voyons un pic épeiche on était super contents
est-ce que cela veut dire que tous nos oiseaux ne sont pas en périls ? En tout cas nous l esperons

BJM
29 jours il y a

Belle idée que cet article en période hivernale. Les oiseaux vous remercient !😉
(Au chapitre graines, j’ajouterai les graines de tournesol appréciées des mésanges, chardonnerets, verdiers et pinsons notamment…)

Arcamone
29 jours il y a

Je suis d’accord avec votre article, sauf pour le chat. D’accord c’est un prédateur, mais un collier est dangereux pour lui et en plus le grelot est très désagréable pour ses oreilles.

Catherine
29 jours il y a

Très intéressant et agréable article qui me fait m’évader dans la nature . Merci des conseils judicieux ( que j’applique) . Belles fêtes .

Brigitte
29 jours il y a

C’est si important et si bon qu’il y a des gens qui s’efforcent de préserver notre merveilleuse nature. Merci pour l’article et les nombreux conseils. Comme nous avons 42% de résidents étrangers ici à Laroque des Albères, par exemple, ce serait très bien que ces messages et articles puissent également être envoyés en anglais et en allemand. J’espère que mon français est compréhensible

jean-michel RICHARD
29 jours il y a

depuis trois ans j’ai installe deux agrainoirs dans la propriété et je suis agréablement surpris de voir beaucoup de mésanges
par contre presque pas de pinsons ou autres ?
par ailleurs les moineaux qui sont en nette diminution se nourrissent avec les poules et font une grande consommation de blé
enfin j’ai la chance chaque année d’accueillir une vingtaine de nids d’hirondelles dans le box du cheval

Loup Victor Marchand
29 jours il y a

Mon cher Julien,
Je lis avec assiduité vos lettres et signe nombre des pétitions que vous faites suivre avec grand plaisir.
Avec ma compagne, nous sommes depuis le début de l’été (2020) les heureux propriétaires d’une ancienne ferme limousine cernée de champs. Lors du nettoyage du terrain, nous avons conservé le maximum d’arbres dont plusieurs fruitiers (des pruniers et pruneliers, un poirier, des noisetiers, une vigne) évidemment le chêne majestueux devant la maison et un énorme lierre dont le tronc a un diamètre d’environ 15cm! Nous prévoyons de planter nombre d’arbres, arbustes, haies pour créer une « forêt potagère », un brise vue et revoir les oiseaux et animaux sauvages côtoyer notre propriété.
Tout ça pour en venir au fait que nous essayerons de planter des variétés locales ou européenne. Car nous avons suffisamment de plantes autour de chez nous pour accueillir et nourrir les oiseaux. Certes les arbres que vous avez cités (Styphnolobium japonicum) sont très beaux mais ici, nous avons des acacias, des robiniers, des cerisiers qui sont tout aussi beaux et locaux! Pourquoi toujours importer alors qu’à notre porte nous avons largement assez d’espèces??? Cela ne vaudrait-il pas une pétition???
Amicalement et écologiquement
LV M.

evelyne boullen
29 jours il y a

je donne aux oiseaux des graines pendant la période hivernal depuis de nombreuses années et j adore le faire

Duflot
29 jours il y a

Sublime et merveilleux ce commentaire !!!!!°°°!
C’est vraiment  » GENIAL  » cette splendide et magnifique diffusion
Sincères et très vives Félicitations pour préserver, protéger, sauvegarder et sauver tous les ooseaux tels qu’ils soient !!!!!!!!!
C’est vraiment triste 😥 et émouvant de voir encore à notre époque des actes horribles et atroces commis envers tous les oiseaux et plus ………
Notre :  » DEVOIR DE CITOYEN  » est de mettre fin définitivement à tous ses actes tels qu’ils soient et plus ………….

De L’Isle Maeva
29 jours il y a

Très bon article. Pouvez-vous me renseigner comment on devient famille d’accueil ? Merci

krupinski
29 jours il y a
  • J’ai la chance d’avoir beaucoup d’oiseaux dans mon jardin arboré, je leur donne différentes graines qui les attirent. Je les admire en faisant ma vaisselle leurs mangeoires étant devant la fenêtre de ma cuisine, c’est toujours un grand bonheur pour moi de suivre leur va et vient incessant; il faut peu pour être heureux .Quand il n’y aura plus d’oiseaux il n’y aura plus d’êtres humains alors protégeons les .
  • Et je signe aussi des pétitions pour la défense des droits humains!
  • Et que les oiseaux s’ébrouent dans la poussière dorée magique de 2021 !
Belhomme
29 jours il y a

Nous avons l’habitude de donner des graines aux oiseaux et cette année il y a beaucoup moins d’espèces que les autres années. Nous étions contents de voir la diversité de ces oiseaux par les couleurs de certains. Nous avons beaucoup de moineaux quelques mésanges ( beaucoup moins d’espèces de mésanges). Par contre, nous avons des tourterelles et un pigeon qui c’est donné chez nous qui a pris habitude de venir réclamer à notre fenêtre quand il a fain et que la mangeoire est vide.Nous sommes heureux de voir tous ces oiseaux car certains sont très jolis.

jacqueline pestel
29 jours il y a

j’habites à la campagne pas besoin de conseils de bobos qui ne savent rien de la campagne pour savoir comment s’occuper des oiseaux ici mesanges rouges gorge rouge queue bergeronnettes huppes qui font leur nid dans notre toit depuis 20 ans hirondelles tourterelles pies je leur donne du pain et oui les bobos ils s’en régalent je leur mets des boules de graisse jamais d’accident alors restez dans votre ville et ne venez pas nous donner des conseils pas de morts ici

Mayor
29 jours il y a

Avez-vous des plans de construction de mangeoires non accessibles aux chocards et autres corvidés? Merci Christian

jacqueline pestel
29 jours il y a

bizarre je viens de mettre un commentaire disant quelques vérités et miracle celui-ci a disparu votre site est bidon et ne prend pas en compte les personnes visant réellement à la campagne et pas les bobos avec leur petit balcon

Francine LE BERT
29 jours il y a

Merci pour ce bel article. Je mets des boules de graines et graisse pour oiseaux mais ils ne viennent les picorer qu’au printemps et font leur nid dans un trou de la façade de mon logement. Je suis obligée de les installer très haut car j’ai un chat et je ne veux pas lui mettre de collier. J’ai trop peur qu’il se pende avec ! Par contre, j’ai 3 nids d’hirondelles. Malheureusement, parfois leur nid se casse.

Édouard
29 jours il y a

Il faut absolument protéger les Animaux, c’est une PRIORITÉ

Brisson Michel
29 jours il y a

merci pour ce document très complet et très utile pour mettre en oeuvre le maximum d’actions pour lutter contre cette disparition regrettable de beaucoup d’oiseaux.

auvrignon
29 jours il y a

j’habite la campagne avec un jardin et une propriété voisine avec un fond d’arbres , et je donne des graines au oiseaux et des boules de graisses sans filet – je vois beaucoup de mésanges, de moineaux , des pinsons mais moins de verdiers _ des tourterelles (on en soigne quelquefois ) j’aime beaucoup les voir venir manger à des heures différentes ( quand j’arrive avec les graines on dirait qu’ils me parle et quand il en manque ils réclament !!)

JOËLLE PIZZI
29 jours il y a

Bonjour. Je préserve tous les oiseaux en suivant les lignes d’action que vous venez de décrire. Toutefois, je me sens tellement minuscule face aux projets éoliens de grande envergure qui se profilent dans la plaine du Gâtinais et qui vont détruire des milliers de nos amis à plumes! – 75 éoliennes dans le seul périmètre de 6 petits villages près de chez moi!-
Je crois que le véritable enjeu écologique pour aider les oiseaux à survivre, c’est de lutter contre les promoteurs éoliens ( en grande partie soutenus financièrement par les allemands ), leur arrogance et leur folie! Ils ne tiennent compte ni de la faune, ni des citoyens : leur seule loi est celle de l’argent!
Nous avons eu une réunion au cours de laquelle nous avons évoqué avec eux le problème des oiseaux. Ils n’ont aucune culture dans ce domaine, et surtout, ils s’en fichent!
Même Allain Bougrain-Dubourg n’a pas répondu à notre demande d’aide! A croire que lui aussi est financé par les promoteurs éoliens!
A chacun son balcon!

christophe bergeon
29 jours il y a

bonsoir ,oui je vois moins d oiseaux qu’avent que faire contre des personnes qui ôtes les buissons des chemins qui coupent les arbres ,puis aux agriculteurs avec leur pesticides qu’ils croient qu’ils font rien de mal ,une clochette autour du coup sur un chat c est une bonne idée merci

didier blacha
28 jours il y a

Bonjour à tous les amoureux des oiseaux. Car un monde sans leur chant le matin au réveil c’est un monde mort pour moi qui est citadin élevé à la campagne.

Arnulf
28 jours il y a

Merci de votre article. Dans l’environnement de l’immeuble où je réside de nombreux arbres ont été taillés et les pies qui y logeaient s’approchent des tourterelles des arbres restants. Concurrence intéressante !

Laurence
28 jours il y a

Bonjour,
Eh bien je suis ravie car j’ai suivi tous vos conseils avant de les lire et tout se passe au mieux.
nous avons toujours beaucoup d’oiseaux autour de la maison.
Nous avons également pas mal d’écureuils car je les nourris aussi au creux d’un arbre en hauteur.
Il en va de même pour les hérissons qui ont leur petite maison accessible seulement à eux car le passage serait trop étroit pour un autre animal.
Tout ceci sans parler de nos chiens adoptés des 4 coins du monde, chats (internationaux!) et même chevaux qui coulent une retraite heureuse autour de chez nous.
Je vous souhaite à tous une meilleure année 2021 entourés de ceux que vous aimez, qu’ils soient à poils, à plumes, à écailles ou même à piquants!

Coudert andrée
28 jours il y a

Sur mon balcon j’ai toujours un grand récipent avec des graines et un avec de l’eau, c’est un régal le matin lorsque je me lève de les voir « casser la graine! » j’adore le monde animal et je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour le rendre heureux malheureusement cela ne suffit pas surtout lorsque je lis des articles sur leur maltraitance c’est horrible, l’homme est un drôle animal !!

DIDIER DE RUISSEAU
28 jours il y a

Pauvre et imbécile Mr BOUMAT dans sa réaction crétine à votre article. Félicitations à vous, par contre, pour ce playdoyer. Ce que je fait depuis très longtemps déjà dans mon grand jardin et partout ailleurs, ici, en Charente-Maritime. Excellente année 2021 à vous.

dominique REUTER
28 jours il y a

Pauvre boumat les enfants ne sont pas en extinction, y en a plein l’afrique ,alors que les oiseaux c’est très fragile et sans eux c’est un péril , les chinois de MAO ont détruits des millions d’oiseaux et aujourd ‘hui ils pollinisent les arbres manuellement car les abeilles ont disparues du fait d’un excédent de bactéries, pour ma part je nourri les oiseaux et j’élime les chats !

FULMINET Paul
28 jours il y a

nourrir les oiseaux c’est bien mais ils se domestiquent et deviennent moins méfiants vis à vis des prédateurs redoutables que sont les chats

Khen-Laigle Joëlle-Thérèse
28 jours il y a

J’ai bien remarqué que nos petits amis oiseaux se font de plus en plus rare ! Où sont ils? Tués par les chasseurs, les pesticides, des arbres disparaissent par les bûcheront et plus de nids ! Très dommage car ces oiseaux sont la VIE !

marie france teyssandier
28 jours il y a

je nourri des quantités de petits oiseaux et surtout l’hiver, boules de graisses, petites graines, brioche bon marché émiettée. C’est ma passion de voir tout ce petit monde heureux, il me le rende 100 fois. Mésanges, citelles, rouges gorge, divers petits moineaux qui logent dans de gros pieds de myrthe et de buis. J’ai même des couples de merles et d’autres que je ne connais pas

du Fayet
28 jours il y a

Arrêtez de mentir sur les destructions d’oiseaux par la chasse à la glu et le braconnage… vous vous decridibilisez c’est même honteux de retenir de faux arguments. Les chasseurs sont certainement plus actifs que les écologistes à préserver les animaux Prochaine fois que la pétition n’est pas honnête je me désabonne

ID40
28 jours il y a

La défense des enfants est une chose impérative et primordiale. Mais la défense des oiseaux est importante aussi, plus de 60 pour cent des oiseaux ont disparus en quelques décennies. Si nous ne faisons rien c’est la quasi totalité des oiseaux qui vont disparaitre. Qui dit moins d’oiseaux, dit plus de pucerons, de moustiques et insectes indésirables. Cela dit aussi plus de pesticides en agriculture pour tuer tous ces parasites. Et qui dit plus de pesticides, dit plus de maladies graves dont les cancers et autres maladies, mois de fertilité et fécondité chez les humains, empoisonnement invisible mais bien réel dans chacun de nos corps !!! Alors POUR NOS ENFANTS ET GENERATIONS FUTURES SAUVONS LES OISEAUX.

Georget Ollivier
28 jours il y a

Super article et supers commentaires même si certains me semblent bêtes et méchants.
Mon jardin de 300 m de surface, entouré de haies diverses et nourricières, la pelouse envahie de vers de terre, régal des merles et grives. Larves de demoiselles dégustées par les pics verts. Les nichoirs haut perchés ou nichent troglodytes mignon, mésanges bleues et charbonnières. Nombreux nids dans la haie de conifères… Les tourterelles qui nous réveillent l’été avec leur roucoulement amoureux et qui réclament l’hiver quand la mangeoire est vide. ( elles me reconnaissent en habits de jardin et restent à proximité quand j’approvisionne en graines de tournesol ).
Inscrivez votre jardin sur le site de la LPO et comptez les oiseaux, que du bonheur, mon jardin à Hem 59510 s’appelle ‘le jardin « déd’hem » mais il y en a beaucoup d’autres avec de nombreuses photos, et parfois le chant des oiseaux comme le pinson des arbres.

A bientôt de lire votre message et bonne année 2021.

Georget

Daniel Delannoy
28 jours il y a

Bonjour,
Un autre avantage à l’existence d’oiseaux à proximité d’habitation et particulièrement les mésanges c’est le fait qu’elles chasse les insectes et régule leurs démographie ; ainsi moins de moustique et moins de chenilles processionnaires.
Cordialement

Jacqueline
28 jours il y a

Bonjour
Cet hiver les année moineaux ont complètement disparus de mes fenêtres.
En 2016, 2017,2018 les moineaux ,mesanges charbonnières et bleue, accenteur mouchet, pouillot véloce, rougegorge familier rouge queue noir,venaient boire et se repaître des graines et boules de graisse.
En 2019 désertification de tout ce petit monde enchanteur à mes fenêtres, de rare présence au printemps, un peu en automne, des passages plus régulier durant le froid hivernale.
Le printemps, cet automne et depuis ce début d’hiver pas un seul gazouillis ou bruit de la boule de graisse prise d’assaut par la présence de ce petit monde enchanteur. Il est complètement absent.

Gilles PERUCH
28 jours il y a

bonjour,
puisque vous permettez de donner un avis, je vais me risquer a vous donner le mien.
Vous citez diverses causes quand a la disparition des oiseaux, certaines sont o combien reelles, d autres me semblent relever du pur fantasme ou d une position un peu trop dogmatique.

les pesticides, bien sur; disparition des haies, plus que certains, voir remembrement annees 60/70; la proliferation des chats domestiques, bien evidemment; vous pouvez rajouter la monoculture et les insecticides de plus en plus puissants et la pollution industrielle.

incriminer la chasse au lacet alors qu’ils ne sont plus qu une dizaine en France à maitriser ces gestes???
la glu idem, seuls quelques poignées de chasseurs la pratique encore!!! comment pourraient ils mettre en danger l avenir des oiseaux??

quand au braconnage sur les oiseaux il existe bien sur, et est bien evidemment illegal et sanctionnable, mais ne mettra pas en danger a si petite echelle l avenir des petits oiseaux.

comme la quasi totalité des ruraux je déplore la disparition des oiseaux qui ont enchante notre enfance et est le signe d’un grand déséquilibre de la nature; mais je trouve votre presentation erronée, dogmatique donc limite mensongère, mettant sur un pied d egalité de nuisance des facteurs divers et varies.
il me semble que dans un soucis d efficience pour votre cause vous pourriez etre plus a l ecoute des vrais ruraux, qui sont, meme si vous ne le ressentez pas vraiment aussi ecologistes que les citadins et aussi alarmes des disparitions de masse.

cordialement

jeanne
28 jours il y a

j’habite au Pays basque, au pied des Pyrénées, sur 5 000m de terrain, avec des arbres fruitiers, chênes, châtaigniers, acacias, mimosas, camélias et je vais replanter une haie amélanchier, sorbier…
et j’ai le bonheur tous les jours de voir les moineaux, verdiers, chardonnerets, bergeronnettes, rouge-gorges se régaler et chanter. Des tourterelles viennent se baigner et les hirondelles nous offrent le spectacle de piqués vertigineux vers le bassin.Les seuls qui me plaisent moins sont les éperviers qui nichent dans le bosquet voisin; c’est dur de trouver des plumes de tourterelles éparpillées sur la pelouse, mais c’est la vie et elle peut-être si belle

Flo
28 jours il y a

Merci votre petite note sur les oiseaux est très intéressante même si je lis beaucoup pour protéger et aider la nature avec vous j’enrichi mes connaissances et je prends des notes et partage vos infos et pétitions
Que chacun fasse son colibris et tout le monde s’en portera mieux 😁👏🌏🌎🌍

anne marie
28 jours il y a

Bonjour nous avons un étang plusieurs mangeoire pour les oiseaux et je dois remplir tout les 2 jours j’ ai beaucoup de visite rouge gorge moineaux et mésanges pinsons merle hélas quelque pies qui chasse les petit oiseaux

CUNY
28 jours il y a

Bonjour, le sremarques sont très pertinentes mais aucun conseil en matière de nourriture proprement dite à leur donner.
Que doi-t-on leur donner ( pour mésanges, rouge-gorge, moineaux entre autre.)
Merci d’avance pour votre réponse.
Cordialement,
Jean Cuny.

Buchon Jean louis
28 jours il y a

Vos conseils sont les bienvenus.
Je me permets d’en donner un pour que les oiseaux puissent se désaltérer .
Prévoyez un récipient assez grand, peu profond, et mettez quelques cailloux et de l’eau que vous changez tous les 2 ou 3 jours.
Les oiseaux par fortes chaleurs pourront boire et s’ébrouer à souhait.
Les cailloux dépassant légèrement la surface de l’eau, permettront aux oiseaux de se poser sans se mouiller .
Une suggestion:
Sensibiliser les établissements scolaires, et les encourager à proposer des actions pédagogiques dans ce sens.
Ça ne réclame pas d’immenses moyens et le résultat sera forcément très positif.

Quirouard-Frileuse Francoise
28 jours il y a

j’ai la chance d’avoir un étang et d’être en pleine campagne ! j’ai
beaucoup de mesanges (charbonnières, à tète bleue) des Verdier, des pinsons, j’ai eu des bouvreuils et des rossignols au printemps, des huppes faciès et des Martins Pêcheurs ! Le chat me l’a rapporté et presque déposé dans les mains comme une huppe ! Il ne les tue pas ! Ils ont eu droit à leur séance photos et après d’être relâchés sur l’étang ! (Le chat était enfermé) ! je leur donne des boules malgré les filets (pas de problème) je favorise les graines de tournesol uniquement car on vous vend des graines grasses q’ils n’aiment pas du tout ! Et je mets de l’Astra doux sur les boules ! Malheureusement plus de chardonnerets, des merles pas beaucoup de pies ! (Le chat est par principe rentrée au moment où les oiseaux se réveillent et se couchent quitte à le mettre au bout d’une très longue ficelle qui lui permet de manger des souris s’il est près d’une haie) Je pense que ne ne pourrais pas arrêter de nourrir mes oiseaux !
J’ai des noix et des noisettes quand je vois un écureuil mais, je ne le vois pas longtemps ! Mon chat (4kg3) en a peur par contre le gros chat du voisin, qui n’est pas tout près, lui a déjà rapporté une queue !
j’ai 1 voisin très écolo comme moi et l’autre je pense qu’il l’est plus qu’avant !

André WIMMERLIN
28 jours il y a

cette année comme il y a 2 ans il y a pas beaucoup d’oiseaux alors que l’année dernière ils étaient revenus….?????

josette brignone
28 jours il y a

Bien, bien tout cela mais empoisonner les oiseaux avec du gras, même végétal ou des graines non bio c’est déjà fait ailleurs et c’est une des causes de leur raréfaction plus que de leur disparition.
Par ailleurs pourquoi conseiller des arbustes et autres plantes exotiques envahissantes potentielles ou réelles alors que nous avons tout dans notre nature.
Il n’y a pas que la LPO qui s’occupe des oiseaux!
Soyez de conseil plus large SVP.

dominique rascol
28 jours il y a

Il y a plus d’un demi siècle que je protège les oiseaux et que j’œuvre pour la nature,
je n’ai pas besoin de vos conseils.
Merci de ne plus m’envoyer de mail.

MARYVONNE GROSS
28 jours il y a

TRES BONNE EXPLICATION. J’AI UN PETIT JARDIN, ET C’EST VRAI QUE LES OISEAUX SONT RARES. JE VAIS LES ACCUEILLIR COMME IL SE DOIT. MERCI.

Michel
28 jours il y a

Bonjour Julien J’ai trouvé intéressante les remarques mais je ferais une précision : En 2009 un arrête est apparu Art. 4. − Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tout temps :
1. La destruction ou l’enlèvement des nids et des œufs ;
2. La destruction ou la capture des oiseaux
Les chasseurs ayant pris la réglementation au pied de la lettre n’ont plus régulé les corbeaux.

Vu cet été un couple de pigeons avait un nid et les petits venaient de naître la mère était sur le nid.

Un corbeau est arrivé le pigeon a quitté le nid le 2 ème corbeau est venu prendre un des petits puis le premier est revenu et a emmené le petit dernier l’affaire était entendu.
Les pigeons ont la faculté de couver plusieurs fois par ans mais les petits passereaux n’ont pas ainsi que les faisans et perdrix ne peuvent le faire .
Dans la campagne les petits perdreaux faisans sont régulièrement détruits par les corbeaux qui n’ont pas été informé de l’arrêté et font le tour des haies et buissons et ramassent œufs et petits.
Merci de prendre cette remarque en compte cordialement Meilleurs Vœux

Marie Thouvenel
28 jours il y a

Merci pour cet article, pour le nom des plantes qui attirent les oiseaux. Chez moi aucun engrais chimique, des arbres, des haies, des petites piscines. Véritable spectacle, bonheur de voir tous les oiseaux grands et petits boire, se baigner, se bousculer dans les mangeoires avec graines bio ( je préfère me priver sur des choses inutiles ), du gras et je vois un ballet incessant de toutes sortes de passereaux, mésanges, pinsons, sittelles, chardonnerets, hélas pas encore de verdiers ! et autres, pivert… ils ne sont même pas sauvages, magnifique volière sans barreaux, belle collaboration. Le prédateur est le chat, qui nourri par l’Homme, n’a pas besoin de chasser pour se nourrir. Le drame, c’est qu’il y en a trop, qu’ils ont conservé leur instinct de chasseur et s’attaquent aux petits oiseaux, pour rapporter leur proie trophée de chasse, véritable fléau, que les propriétaires ne perçoivent pas assez! Préserver le vivant, est un tout !