Pour que vos enfants et vos petits-enfants ne deviennent pas obèses

Il y a quelques semaines, un membre de la communauté Les Lignes Bougent a posté une pétition sur l’obésité des enfants.

Sa démarche consiste à demander aux autorités de faire passer 7 mesures pour éliminer ce fléau qui n’existait pas auparavant et concernerait aujourd’hui près d’un enfant sur 5 (1).

L’idée est notamment de mieux former les parents, les professeurs des écoles et les médecins.

En attendant que ce programme nécessaire soit mis en place,  je vous propose quelques idées et conseils pour tenter de limiter cette tendance autour de vous.

 

1/ Stop à la banalisation du sucre

En 30 ans dans le monde, le nombre d’obèses a doublé et atteint les 600 millions de personnes. C’est un peu moins de 10% de la population mondiale. C’est plus que la population européenne ! (2)

Dans le même temps, le nombre de diabétiques a explosé. Cette maladie touche 347 millions de personnes dans le monde.

En France, la consommation moyenne par an par habitant est de 35 kg de sucre ! (3) Elle était de 5 kg en 1850…

Et les enfants, évidemment, en sont de grands consommateurs.

Les médias commencent à parler du problème. Dans un reportage télévisé de 2018 (3), une partie du documentaire est consacrée à l’anniversaire d’un enfant fêté avec ses amis et encadré par les parents.

Entre le gâteau, les sodas et les bonbons, les enfants ont consommé, en l’espace d’un après-midi, l’équivalent de 200 morceaux de sucre ! Cela représente 150 g par enfant présent.

Réaction du père lorsqu’il découvre cette gabegie de sucre : “C’est vrai que l’on ne s’en rend pas compte !

Réaction de la mère “Après, c’est exceptionnel !”.

Exceptionnel ? Vraiment ?

Le sucre est partout et notamment dans les produits à destination des enfants : sodas, glaces, gâteaux, chocolat, etc.

Et il est désormais avéré que les industriels rajoutent du sucre dans de très nombreux produits transformés : conserves, plats préparés, charcuterie etc.

Pourquoi ? Parce que le sucre ne coûte rien et qu’en plus c’est un très bon conservateur. 

Résultat ? L’obésité augmente !

Le sucre n’est peut-être pas le seul coupable, mais il a un très grande part de responsabilité. Il ne faut donc ne jamais le banaliser. Ce n’est pas un pêché mignon. C’est une addiction !

Et cela se soigne.

 

 ALERTE OBÉSITÉ ENFANTS !!! 

Pour une alimentation saine et des cours en nutrition dès le primaire !

En France, 17 à 18% des moins de 18 ans sont en surpoids contre seulement 3% dans les années 60. C’est une catastrophe sanitaire !!! OUI à des mesures strictes pour enrayer ce fléau et donner une vraie chance à nos enfants.

    Je signe la pétition     

 

2/ Évitez les céréales industrielles du petit déjeuner

Pour protéger vos enfants, vous pouvez donc commencer par faire évoluer leur petit déjeuner.

Et la première étape, c’est d’éliminer les céréales industrielles. La plupart du temps, elles contiennent plus de sucre que de céréales !

L’idéal pour le petit déjeuner serait de prendre un oeuf bio ou des champignons, voire du poisson, avec des légumes et des fruits secs, mais évidemment cet idéal est bien loin de nos habitudes matinales.

Supprimez au moins toutes les céréales aux mille pseudo-mérites que nous vendent les publicitaires à la télévision à longueur de journée. Il n’y a rien de bon pour vos enfants dans ces produits.

3/ Autre repas à risque : le goûter

S’il vous plaît, prenez soin de cette collation !

Prendre des biscuits industriels tous les jours est très mauvais pour la santé. D’abord, ces biscuits sont truffés de sucre. Ensuite, ils ont été chauffés à plus de 250 ou 300 degrés dans des fours à haute température. Cela provoque une réaction de maillard, qui crée des molécules toxiques cancérigènes (4).

Ces biscuits sont à éviter. Préférez la pomme, la compote de pomme bio, ou tout autre fruit et fruits secs.

Evidemment, ce sera plus facile si les parents autour de vous sont, comme vous, convaincus des méfaits des chocos ceci ou des galettes cela !

4/ Favoriser le sommeil des enfants 

C’est là encore un sujet auquel on ne prête pas assez attention.  Peut-être est-ce parce que les adultes dorment beaucoup moins qu’autrefois.

On aurait perdu 2 heures de sommeil en moyenne par jour et par personne depuis 1950 !

Peut-être ces parents n’ont-ils plus la patience de coucher leurs enfants tôt. Toujours est-il que le sommeil est le meilleur régulateur du métabolisme qui soit.

Pour l’enfant, dormir, c’est s’assurer d’être (5,6,7) :

  • mieux concentré ;
  • plus stable émotionnellement ;
  • plus à l’aise dans ses relations avec les autres ;
  • moins malade ;

Dormir lui permet aussi :

  • d’avoir un meilleur fonctionnement métabolique ;
  • d’améliorer son équilibre hormonal ;
  • d’éviter le surpoids ;
  • de développer son cerveau et ses capacités intellectuelles ;
  • de bien grandir ;
  • de mieux résoudre les difficultés qui se présentent à lui.

Bref, le sommeil du petit, ce n’est pas accessoire.

 

5/ Evitez les écrans – et bannissez-les avant 3 ans !

Et l’un des meilleurs moyens d’éviter les troubles du sommeil, c’est d’éviter les écrans.

Avant l’âge de 3 ans, cette démarche est même indispensable car toutes les connections du cerveau ne sont pas encore faites (8).

Le cerveau de l’enfant n’est pas assez mûr pour regarder des images sur écran. Cela perturbe son développement.

Après 3 ans et avant 6 ans, il faut clairement limiter les temps d’exposition à l’écran, surtout le soir avant de dormir.

Car la lumière bleue des écrans excite le système nerveux, le réveille et empêche l’enfant de dormir.

La meilleure solution reste de l’emmener dehors, en forêt ou sur le terrain de jeu. Là il peut courir, chanter, crier, taper (enfin, pas sur les autres !). Bref, être pleinement un enfant. Là, il aura moins de risque d’être en surpoids, surtout s’il a une pomme au goûter !

Solidairement vôtre,

Julien

 

Energies fossiles

 ALERTE OBÉSITÉ ENFANTS !!! 

Pour une alimentation saine et des cours en nutrition dès le primaire !

En France, 17 à 18% des moins de 18 ans sont en surpoids contre seulement 3% dans les annnées 60. C’est une catastrophe sanitaire !!! OUI à des mesures strictes pour enrayer ce fléau et donner une vraie chance à nos enfants.
    Je signe    

 

Références

  1. https://www.leslignesbougent.org/petitions/cours-nutrition-des-le-primaire/
  2. https://www.arte.tv/fr/videos/054774-000-A/sucre-le-doux-mensonge/
  3. https://www.youtube.com/watch?v=e268OA-R_fA
  4. https://www.cuisson-basse-temperature.fr/cuisson-basse-temperature/reaction-maillard/
  5. Dr Nerina Ramlakhan, Bien dormir, vivre à fond, Marabout 2017
  6. Shawn Stevenson, 14 jours pour bien dormir, Editions Thierry Souccar, 2016
  7. Dr Joëlle Adrien, Mieux Dormir et vaincre l’insomnie, Larousse, 2014
  8. https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/developpement/fiche.aspx?doc=developpement-general-cerveau
S’abonner
Notifier de
10 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Ech Cherif
9 mois il y a

Je c est que l’obésité prend une ampleur importante,mais c est aux parents de faire l éducation de leur(s) enfant(s),et il y a plusieurs façons d éduquer un enfant.Je ne peux pas signer cette pétition car pour moi c est rentrer dans la vie des parents.

clauzel
9 mois il y a

je ne signe pas cette pétition car il y en a assez de vouloir légiférer sur tout. Pour moi, ce sont les parents qui achètent les sodas, les gâteaux et le chocolat et qui pourrissent la vie de leurs enfants.
l’obésité est un vrai problème mais l’état ne peut pas se substituer aux carences éducatives et réguler une société d’hyper consommation qu’une majorité plébiscite.

Bascourt Josiane
9 mois il y a

Pas d’écran avant 3 ans ! C’est une plaisanterie. Je propose plutôt « pas d’écran avant 12 ans » ou plus. Les écrans nuisent à la lecture que les enfants ne pratiquent plus. la lecture fixe l’orthographe et enrichit la culture, même Tom Sawyer et David Copperfield : c ‘est effarant de voir que les enfants ne connaissent pas . Une de mes filles n’a même pas de télé. Les enfants regardent des dessins animés sur l’ordinateur avec un temps limité et certains jours seulement. Elle-même prend les infos sur l’ordi et des films aussi, en dehors de la présence des enfants. Ils ont 9 et 10 ans et ils aiment lire. Ils font aussi des jeux avec les parents….Et ils sont heureux.

sitolle
9 mois il y a

Ce n est pas en signant des petitions, en attaquant un gouvernement , en legiferant davantage qu on peut regler ce probleme. Celui ci est de la responsabilite de tout un chacun et quotidienne . Ca commence par l’analyse de son comportement. Comportement physique: je suis sedentaire ou j’aime bouger. Occupez vous de vos enfants emmenez les dans la nature. Bougez!! Ne laissez pas la facilite vous envahir. La facilite vous epargne et vous empeche de consommer les calories en surplus que vous avez absorbees. Une alimentation saine est la cle d une bonne sante. Bannissez les aliments dont vous ne connaissez pas vraiment l’origine. On se fera toujours avoir. Mais faites un efforts retournez vers des circuits courts. Efforcez vous de constituer vos repas. Evitez les plats tous prepares comprenant ajouts de sels, sucres et autres conservateurs. Regardez votre budget alimentation. Essayez de voir comment vous pouvez le baisser avec de simples astuces. Analysez le contenu de votre frigo. Allez a l essentiel. C est pour cette raison que je ne signe pas cette petition et deplore malgre tout cette obesite croissante. Je ne souhaite pas soutenir des gens inconscients de leur comportement. Boycotez ces fastfood, supermarches et junk food. Pas de grignotage et repas

Bertie
9 mois il y a

Ce que l’on vous cache sur l’obésité (car ça ne rapporte rien !) c’est que, en grande partie, elle résulte AVANT TOUT d’un programme de notre cerveau archaïque, (et oui c’est lui qui a les commandes !) .
Ce programme répondant à la double conflictuelle ABANDON / AFFRONTEMENT ! Ce qui à notre époque est imposée sur le mode pluriel aux enfants ( divorces, bagarres, harcèlements, héros (!) à la T.V., abandons parentaux, nounous qui changent, maîtresses interchangeables à l’école ou à la maison , déménagements, placements, copains qui disparaissent ( pour les raisons ci-dessus !) …
Les raisons de se sentir abandonner ou d’être obligé d’abandonner, ou de s’éloigner (de papy/mamy…) et d’affronter de nouveaux ( voisins, belle-mère, beau-père, camarades de classe, etc) sont aussi nombreuses que de se sentir apaiser par un morceau de chocolat noir (qui est réellement un anti dépresseur) !

moreau
9 mois il y a

et l’industrie agro alimentaire qui nous inonde de tous ces produits, toujours réinventés pour attirer les enfants, toujours diversifiés, tout cet amoncellement de nourritures sucrées, vides !! il y aurait beaucoup à dire de ce côté non ?

Ronin
9 mois il y a

Si les parents pratiquaient plus de sport et moins d’internet.Beaucoup de problèmes seraient résolus.

jeannine VAXELAIRE
9 mois il y a

la première chose a faite serait de stopper les pub qui passent a longueur de journée a la télévision sur les bonbons ,gâteaux ,nutella ,boissons sucré ,plats préparés etc ,les parents sont les premiers concernés

Onc Picsou
9 mois il y a

Désolé, mon commentaire n’a rien à voir avec la discussion, mais ne sachant comment proposer une pétition, je tente ma chance…
Voila. Aux prochaines élections, nous allons nous trouver une foi de plus à voter pour deux candidats dont nous ne voulons pas (situation que j’ai trop souvent vécu). La parade c’est le vote « contre », je m’explique : vous pourriez voter soit pour le candidat qui vous plait, soit contre celui dont vous ne voulez absolument pas. C’est bien plus significatif que le vote blanc. Les votes « contre » sont soustrait des votes « pour ». S’il ne reste que moins de (par exemple) 20% des voies pour le gagnant alors on refait l’élection avec de nouveaux candidats. C’et la seule façon de redonner vigueur à la démocratie monopolisée par des professionnels de la politique qui nous ont mené au déclin actuel.

matz
9 mois il y a

ce n’est pas en primaire et aux enfants de donner des leçons de nutrition, c’est aux parents , voir aux grands parents, à tous ceux qui se moquent de l’alimentation et qui préfèrent « investirent  » dans une voiture à plusieurs dizaines de milliers d’euros ou dans une télévision dernier cris… on mange pour se remplir l’estomac , un point c’est tout.. je ne vois pas d’issue…