L’école au temps du confinement

L’un d’entre vous a posté une pétition demandant à ce que tous les élèves et les professeurs aient un accès gratuit au wifi. La pétition se trouve ici.

Le but de cette demande est de faciliter le transfert d’information, qu’il s’agisse de cours, de tutoriels, de vidéos, de quizz etc. entre les enseignants et leurs élèves.

Je profite de cette requête pour faire un point sur le monde de l’éducation en ce temps de confinement.

Aujourd’hui en France :

  • 12,3 millions d’élèves ne vont plus à l’école1 ;
  • 870 enseignants ne peuvent plus suivre “normalement” leurs élèves1 ;
  • 61 000 écoles et lycées sont fermés1 ;
  • 2,7 millions d’étudiants voient leur fin d’année – si importante pourtant – gravement perturbée2.

Pour les étudiants en fin de parcours et déjà autonomes, la situation n’est peut-être pas si grave dans la mesure où ils sont capables entre les mooks, les ouvrages de leurs professeurs et les liens numériques avec leurs enseignants ou leurs pairs de s’y retrouver et de continuer à apprendre.

Mais pour les autres ?

Comment font les tout jeunes étudiants et les lycéens ?

Et les enfants ? Les parents se trouvent aujourd’hui dans l’obligation de prendre le relais des enseignants qui tentent de les y aider.

S’en sortent-ils ?

Serait-ce une fin d’année blanche pour les élèves et les étudiants ?

Les enfants sont perçus comme une menace

Les enfants sont montrés du doigt. On les considère comme de potentiels “porteurs du virus”3.

Ils ne le sont pas plus que les adultes bien sûr mais chez les enfants les symptômes ne se manifestent pas toujours, sans compter qu’à de rares exceptions près, l’épidémie ne représente aucun danger pour eux4.

Le Covid-19 passe chez eux comme n’importe quelle maladie infantile bénigne5.

Malgré cela, le Président de la République a décidé de lancer une étude pour savoir quel risque représentent les enfants6.

Le but de cette étude n’est pas très clair.

Mais cette démarche à elle seule stigmatise les enfants.

Diviser la société ainsi est dangereux. C’est aussi injuste.

Car, les enfants sont encore en construction.

Leur temps est particulièrement précieux. Ils doivent apprendre à lire, compter, se sociabiliser etc.

Le confinement constitue pour eux une perte dramatique. Évidemment, chaque situation est différente et certains enfants traverseront cette période sans encombre. Beaucoup y verront une période de jeu, une grande récréation.

Combien d’ados n’auront passé leur confinement qu’à jouer aux jeux vidéo ?

Alors qu’ils sont à l’âge des possibles, où tout apprentissage leur est permis.

Les enfants sont l’avenir de la nation

Ils sont le monde de demain.

Ils sont notre espoir de voir un meilleur monde apparaître, plus juste, plus respectueux de la nature, moins avide.

Est-ce les aider que de les montrer du doigt comme un danger potentiel ? C’est créer un inutile fossé entre les générations.

Cette période est difficile pour tout le monde.

Mais les adultes ont eu la chance d’avoir toujours pu :

  • aller à l’école ;
  • apprendre à lire et à écrire ;
  • se faire des amis ;
  • rencontrer un petit ami, une petite amie,
  • profiter de sorties culturelles pour découvrir le monde.

Aux enfants d’aujourd’hui est proposé un monde cloîtré, sans aventure, sans découvertes, où chacun reste chez soi, dans une peur morbide de l’autre.

Que se passe-t-il en ce moment ?

Sans surprise, de nombreux enfants ne font pas leur travail. Ils jouent aux jeux vidéo. Cela les occupe pendant que leurs parents font leur télétravail7. Le temps consacré aux jeux vidéo a considérablement augmenté. Il représente des pans entiers de la journée7.

Les professeurs n’ont plus de contact avec leurs élèves et ont le sentiment d’un immense gâchis8.

Pour d’autres enfants, le confinement c’est aussi la hausse des violences familiales. Il y aurait 20% d’appels en plus sur les numéros d’urgence officiels depuis le début du confinement. Ces appels ont augmenté à partir de la deuxième semaine de confinement. Nous entamons le deuxième mois9

Bien sûr, pour certaines familles, la situation à l’inverse s’est améliorée. Les parents ont plus de temps avec leurs enfants qui apprennent mieux que s’ils étaient à l’école. Mais dans combien de cas cela est-il vrai ?

Et la suite ?

Est plus que floue !

Le Président de la République a évoqué “une reprise progressive” à partir du 11 mai prochain.

Mais personne ne sait ce que cela veut dire.

Les syndicats d’enseignants ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils s’opposaient à cette reprise qu’ils considèrent comme dangereuse pour eux10.

Mais, il y a tout de même six à sept semaines d’école avant les grandes vacances. Cela représente près du quart de l’année.

Sacrifier ce temps d’école alors que l’on sait que de plus en plus d’élèves décrochent serait une catastrophe pour ces élèves.

Il est temps que les enfants puissent retrouver l’école et leurs petits camarades. Il est temps en tout cas de voir le discours politique changer.

Les enfants, leur avenir et leur formation doivent redevenir des priorités pour les pays.

Solidairement,

Julien

P.S. : vous voulez réagir à cet article ? Cliquez ici pour laisser un commentaire.

 

 12 millions d’élèves en péril  

COVID-19 : L’enseignement virtuel inquiète parents et enseignants !

Combien d’élèves vont rester sur le carreau une fois la crise « Coronavirus » derrière nous ?

Signez cette pétition pour un wifi gratuit et illimité pour les enseignants et les élèves.

En savoir plus


Vous avez déjà signé cette pétition ?
 Faites passer le message à votre entourage : transférez tout simplement cet email à vos contacts ou partagez cet article sur Facebook en cliquant ici.

 

 

Références

  1. https://www.education.gouv.fr/les-chiffres-cles-du-systeme-educatif-6515
  2. https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/le-nombre-detudiants-nen-finit-plus-de-grimper-en-france-1168900
  3. https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/une-nouvelle-etude-sur-le-role-reel-des-enfants-dans-la-propagation-du-covid-19-1586927901
  4. https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2623333-coronavirus-risques-bebes-enfant-symptomes-precautions-facteurs-comorbidites-deces/
  5. https://www.nationalgeographic.fr/sciences/2020/03/pourquoi-le-coronavirus-touche-t-il-si-peu-les-enfants
  6. https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-des-pediatres-lancent-une-etude-pour-savoir-combien-d-enfants-sont-contamines-1893724.html
  7. https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/cote-d-or/dijon/coronavirus-covid-19-jeux-videos-6-heures-jour-confinement-faut-il-s-inquieter-1810584.html
  8. https://blogs.mediapart.fr/adrien-bommier/blog/010420/l-ecole-au-temps-du-confinement-un-sentiment-d-immense-gachis
  9. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/violences-sur-les-enfants-le-nombre-d-appel-en-hausse-de-20-depuis-le-confinement_2123404.html
  10. https://www.lci.fr/population/covid-19-coronavirus-pandemie-ncov-reprise-des-cours-le-11-mai-le-retour-progressif-a-l-ecole-en-quatre-questions-2150969.html
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments