Ils mangent de tout, même du pétrole !

Chère amie, cher ami,

Avez-vous entendu parler de Paul Stamets ? C’est un mycologue. C’est-à-dire un expert en champignons.

Il vit sur la côte ouest des Etats-Unis. Il y a créé de nombreux projets autour des champignons.

Ses livres, ses études et ses activités multiples ont fait connaître dans le monde entier leurs pouvoirs fascinants.

Les 4 tas de terre

En 1998, il a mené une expérience qui a marqué les esprits et qui pourrait littéralement changer la face du monde.

C’était à Bellingham, dans l’État de Washington qui se trouve sur la côte pacifique du continent américain.

Il a travaillé avec les laboratoires Battelle 1 sur un site où le Washington State Department of Transportation, l’administration des transports locale, a assuré le maintien de ses camions pendant des années.

Le diesel et l’huile avaient contaminé la terre à un niveau comparable à une marée noire 2.

Quatre tas de 10m2 de terre très polluée ont été disposés sur de grandes bâches en plastique.

Un tas a été placé entre deux couches de mycélium, c’est-à-dire la partie souterraine du champignon, constituée de fils que l’on appelle des hyphes 3.

Sur deux autres tas de terre, on a ajouté des bactéries, et le dernier tas a été laissé tel quel.

Au bout d’un mois, trois tas étaient toujours aussi souillés.

Ils étaient même nauséabonds.

En revanche, sur le quatrième, qui avait été traité avec les mycelia, avaient poussé des centaines de pleurotes géantes.

Certains de ces champignons pouvaient atteindre 30 cm de diamètre 4!

La terre ne sentait ni l’huile, ni le diesel. Elle était brune et claire.

Et cinq semaines plus tard, les pleurotes avaient disparu.

À leur place, des plantes avaient poussé en abondance. La terre était riche en insectes, elle foisonnait de vie.

Le sol a été analysé. Les scientifiques ont été surpris de voir qu’une très grande partie des hydrocarbures s’était volatilisée ! Mieux, les champignons n’en contenaient pas !

Ils s’étaient dégradés en dioxyde de carbone et en vapeur d’eau.

Depuis cette expérience extraordinaire, l’intérêt pour les champignons a grandi dans le monde. D’autres équipes en ont étudié leurs vertus.

Les amoureux des champignons en sont persuadés : ils vont sauver le monde 4!

Des champignons multi-usages

Voici quelques prouesses que les champignons peuvent réaliser (ce ne sont pas toujours les mêmes, bien sûr) 4 :

1/ Nettoyer les plastiques polluants : certains champignons seraient capables d’avaler certains plastiques comme des polyuréthanes, une famille de plastique non recyclée aujourd’hui.

2/ Réduire les radiations sur les sites contaminés.

3/ Filtrer l’eau : certains mycelia seraient capables de nettoyer des canalisations, voire des stations d’épuration et vider l’eau de ses nitrates, perturbateurs endocriniens et médicaments.

Ce serait un moyen naturel et efficace d’assainir l’eau sans la traiter chimiquement.

4/ Éloigner les insectes : il existe des champignons capables de cibler certains insectes. Implantés dans les cultures, ils permettraient de limiter, voire de supprimer l’usage de pesticides chimiques et nocifs pour la biodiversité et la richesse des sols.

5/ Soigner les infections : certains mycelia auraient des vertus antibiotiques et/ou antivirales.

6/ Soigner des cancers.

7/ Revitaliser les sols : on a vu dans l’expérience menée par Paul Stamets que la présence des pleurotes n’a pas seulement drainé et supprimé les hydrocarbures : elle a redonné de la vie. De même, on pourrait avancer sur les déserts ou relancer des forêts en utilisant des mycelia.

8/ Limiter les famines : les champignons sont faciles à cultiver et poussent très vite. Implantées dans des zones de famines liées à des conflits armés, des petites fermes de champignons apporteraient rapidement une nourriture de qualité aux populations menacées.

Evidemment, la question de la mise en œuvre et des politiques locales resteraient à résoudre.

Les champignons ne peuvent pas TOUT faire à notre place…

9/ Produire des biocarburants : les champignons demandent peu de choses pour pousser, ils utilisent bien moins d’espace et de ressources que les cultures habituellement consacrées aux biocarburants. Ils sont donc une alternative crédible.

10/ Conquérir l’espace : les champignons sont capables de revitaliser les sols. Ils ne craignent pas les radiations et n’ont pas toujours besoin d’oxygène. Ces qualités d’adaptation extrêmes pourraient permettre de fertiliser des sols d’autres planètes. Pourrait-on aller jusqu’à recréer des atmosphères ?

Allez savoir !

Les champignons n’ont pas fini de nous faire rêver…

Solidairement,

Julien

 

P.S. : Vous voulez réagir à cet article ou évoquer votre ressenti ? Cliquez ici pour laisser un commentaire au bas de cet article.

 

 Défendez votre propre cause ! 

Un sujet vous tient à cœur et vous souhaitez créer une pétition ?

Partagez-nous vos idées et vos textes de pétition en cliquant ici.

Pourquoi créer une pétition ?

Il est important et nécessaire que les opinions et valeurs des citoyens soient prises en compte en permanence et pas uniquement au moment des échéances électorales.

Une pétition est un moyen d’action efficace, pour que les citoyens reprennent le pouvoir sur les combats qui leur semblent justes.

Vous aussi, prenez part à la mobilisation citoyenne !

Je crée ma pétition

Références :

  1. https://www.wsp.com/fr-GL/projets/laboratoire-national-battelle-pacific-northwest
  2. https://www.wsdot.wa.gov/research/reports/fullreports/464.1.pdf
  3. https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-hyphe-5904/
  4. https://www.discovermagazine.com/environment/how-mushrooms-can-save-the-world
  5. Magazine Nexus, n°94 Septembre/octobre 2014
  6. https://happyplanetmagazine.wordpress.com/2015/11/19/les-champignons-de-paul-stamets/
S’abonner
Notifier de
100 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alain
1 mois il y a

Very interesting

annick
1 mois il y a

Super intéressant ! le mycelium est une organisation en réseau , un exemple pour l’avenir de l’humanité dans le respect et générant du vivant
Merci pour cet article

Cecile
1 mois il y a

Article passionnant. Enfin une information qui redonne du moral et de l’espoir.

Maxime
1 mois il y a

Très bon article, mais a priori à nuancer, comme le souligne Sciences & Avenir :
« En cas de pollutions chimiques ou radioactives, le champignon devient à risque. Il puise en effet ses nutriments dans le sol, extrayant aussi bien les éléments stables que radioactifs qu’ils accumulent à la faveur de son métabolisme assez lent et de sa longévité (de l’ordre de plusieurs dizaines d’années). Le mycélium stocke ainsi le césium 137, mais aussi des métaux lourds comme le cadmium, le mercure, le plomb ou le thallium, cancérogènes et tératogènes. Enfin, la consommation de champignons ayant poussé le long des routes peut amener à ingérer des quantités de plomb et de mercure supérieures aux limites retenues par l’OMS. »
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/tout-est-il-bon-dans-le-champignon_26111

Stephan Hunter
1 mois il y a

Je crois que si on donne un petit coup de pouce à la nature, elle peut nous donner la solution à bien des problèmes.. Je crois qu’avant on doit arrêter de se battre pour des choses qu’on ne peut de toute façon changer.

Serge Capelle
1 mois il y a

Peut-être une solution pour notre planète.

Maflor
1 mois il y a

Un vif merci pour cette excellente présentation !

Sevdo
1 mois il y a

Merci pour cet article éclairant !
Comme toujours, si on lui reconnait l’importance qu’elle mérite, la nature nous fait étalage de ses possibilités à l’instar de l’orgueil humain … Peut-être qu’un jour l’homme moderne comprendra tout ce qu’il a oublié , au lieu de se vanter d’apporter des solutions qui ne sont que des problèmes à long terme .

St-Onge
1 mois il y a

Wow clear super ça!

Julia Skorupska
1 mois il y a

Bravo pour cet article passionnant. Si on peut vraiment sauver la planète grâce aux champignons il ne faut pas attendre un instant de plus!

JLE
1 mois il y a

Article très enrichissant, cela donne de l’espoir, encore faut il le faire connaitre et reconnaitre

Jean
1 mois il y a

Existe-t-il des champignons adaptés au milieu aquatiques (sous forme d’algues, par exemple) qui pourraient recycler le pétrole déversé par les marées noires ?

Nicole MIGNOT
1 mois il y a

Maxime a raison de souligner que les champignons peuvent stocker les polluants. Lors de la catastrophe de Tchernobil, Greenpeace avait mesuré la radioactivité dans les Vosges et formellement déconseillé la cueillette des champignons, conseil evidemment non suivi d effets…
Neanmoins cet article, en periode de disette de bonnes nouvelles mais un peu de baume au coeur. L espoir fait vivre…les champignons aussi….

maurice BOURION
1 mois il y a

Maintenant il faut aller plus loin. Comment utiliser les champignons au potager et dans les étangs ou les piscines naturelles

Angelina Ilic
1 mois il y a

Wouaaa mais c est révolutionnaire !! Passionnant !!

Angelina Ilic
1 mois il y a

Par rapport au commentaire de Maxime : pourquoi tout simplement ne pas planter des champignon nettoyer le sol et les retirer et en planter à nouveau ?

Lionel MARIE
1 mois il y a

Très intéressant.

Francesco
1 mois il y a

Très intéressant !
c’est hallucinant !

Kwei
1 mois il y a

Merci 😉

USAI
1 mois il y a

En effet, je confirme, article passionnant. Comment se fait il que cette expérience n’est pas mise en œuvre partout sur notre globe?? Y aurait il des conflits d’intérêt qui empêchent cela??? Sans la volonté des politiques cela ne se fera malheureusement jamais

Francoise
1 mois il y a

Merci pour cet article qui fait
rêver !
Esperons que ceux qui font actuellement ce genre de recherche parviendront à convaincre les  » politiques  » …..car utiliser les champignons ne générera pas de réel  » profit » !

Miche PUGET
1 mois il y a

J’adore cette idée. ..
Mais… ce ne doit pas être assez rentable….
Pourtant ce serait chouette!

Yannick
1 mois il y a

Je n’ai pas trouvé le nom de ce champignon .
Information indispensable pourtant à mettre forcement dans le corps de l’article…

merci de me répondre , ça m’interesse.

Isabelle MCCALLEN
1 mois il y a

Oui, on peut se débarrasser ainsi des déchets d’hydrocarbures mais pas des déchets nucléaires… C’est pour ça que maintenant qu’on a trouvé des solutions pour rendre les hydrocarbures moins polluants, les industries veulent développer des alternatives… Pour nous rendre encore dépendants. Car c’est çà le véritable but: comment créer des esclaves dociles.

delcourt
1 mois il y a

un des gros problèmes est l’utilisation des tueurs de champignons

Malika Bouchek
1 mois il y a

Une bonne piste de recherche. Par contre pour nourrir les miséreux avec des champignons dépolluants. Mmmmm à moins que ce soit pour fabriquer des mutants.Laissons ces peuples tranquilles en leur évitant les guerres par procuration et leur savoir faire ancestral fera le reste

jean Claude professeur retraité
1 mois il y a

Rien de surprenant pour ceux ayant voyagé en Asie ou s’y trouvant. Depuis la nuit des temps les asiatiques utilisent des champignons pour se nettoyer de tas d’embarras. Les produits se trouvent en grande surface. Donc pourquoi pas en dépolluant de la nature? Combien d’autres plantes en extinction avec de telles vertes? . Exemple, la Thaïlande résiste au Covid, très peu de décès ; ceci devrait intéresser les labos avec en premier lieu pourquoi cette immunité , par quelle alimentation? Mais voilà , ça ne paye pas…Perso je préviens les maladies avec des tas de plantes , un miel de Canopé en forêt vierge très riche en pollen bio, + propolis à chaque sortie en commerces , utilisation constante du curcuma frais, VIt D3, VIT Q10 PKK, magne B6 . Pas assez de recherches et si elles ne payent pas de retour , poubelle des grands labos.

du Boucher
1 mois il y a

Fantastique ! Mais qu’attendons nous !

Clodio974
1 mois il y a

Très intéressant mais ça ne sera jamais exploité par n’importe quel gouvernement parce que contraire aux bénéfices de la bigpharma !! 😡

CECILE VAN GEERT
1 mois il y a

cécile n° 2
qui pourrait initier un projet qui me semble prioritaire pour supprilmer l’épandage de pesticide dans nos champs proches de nos villages et de nos écoles?

jehanno
1 mois il y a

Ce serait idéal de connaître les types de champignons et leur intérêt à chacun ou du moins avoir des indications pour trouver ces informations

Annie-France
1 mois il y a

Ouh la la Mais c’est un champignon …. hallucinant !….. il faut en mettre de partout … et sans attendre …. le déluge ! avec la bureaucratie proscatinaire de nos administrations !
Au travail !

Flo
1 mois il y a

Merci pour vos articles toujours aussi intéressants.la nature est formidable.
Comme disait Cécile quelques commentaires plus bas « ça redonne le moral ».

Jacqueline Lesschaeve
1 mois il y a

Très clair, passionnant, merci Julien !

[répondre à Maxime aussi : Science et Avenir]

Jacqueline

Elise Bayle
1 mois il y a

J’adore ! La vie est si extraordinaire et pleine de ressources ! Les hydrocarbures sont constitués de matières organiques, donc normal que certains êtres vivants s’en nourrissent ! Pour les plastiques, c’est plus compliqué du fait de leur transformation chimique mais certaines bactéries et certaines larves d’insectes (fausse teigne de la cire) consomment et dégradent les sacs plastiques. Bien sûr cela n’empêche pas qu’il faille drastiquement réduire la production de plastiques mais ça donne quand même un peu d’espoir pour l’avenir.

patricia macquet guibert
1 mois il y a

cela est dommage que l’on soit mal informé ou pas,ce champignon pourrait nous aider à dépolluer pas mal d’endroit pollué dans toute la france, la cote !!!j’aimerai bien en avoir dans mon jardin ,pour l’aidé!!merci pour cette article très intéressant pour l’avenir,et à remettre à l’avant

vincent Daniel
1 mois il y a

Bonjour, je comprends maintenant . pourquoi dans la région de tchernobil ils font d’énormes ramasses de champignons …

Macé Martine
1 mois il y a

Pourquoi si cette découverte est à la hauteur de ce que vous dites n’aient elle mis en pratique
Il y a une île de plastique à détruire, des terres à nettoyer, plus besoin de pesticides.
Alors que dise les Hautes autorités de la santé et des sciences ?

Fleury
1 mois il y a

👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍 👍

William Langlet
1 mois il y a

Super, reste plus qu’à en planter des millions au mètre carré dans le delta du Niger pour rapprapper les saloperies des grands guopes pétroliers aidés de l’armée française

serge
1 mois il y a

Connaissez vous le Compte de Champignac? Relisez les aventures de Spirou et Fantasio!

Birault Marie
1 mois il y a

J’aimerai partager vos publications sur fb or, cet article ne figure pas sur votre page. Pourrais t’ on avoir un « partager fb » sur vos articles ? Merci.

Patrick
1 mois il y a

La nature faite de naturellement de chimie minérale et de chimie organique est source de remèdes et l’industrie pharmaceutique l’a bien compris depuis qu’elle existe.
Cet article optimiste sur les champignons entre dans ce constat.
De même, certaines espèces de saules, à partir desquels on fabrique l’acide acétylsalicylique (autrement dit l’aspirine) pourraient, comme certains champignons, posséder la vertu de
décomposer certains pesticides enfouis dans la terre, grâce à leurs racines.

FJoset
1 mois il y a

1- Votre présentation pourrait être un peu plus précise sur la nature des champignons et bactéries utilisées.
2-On sait depuis longtemps que certaines bactéries agissent comme anti-polluants contre les marées noires.
3- C’est un peu simpliste que dire que les champignons se sont dégradés uniquement en gaz carbonique et eau. Que sont devenues les autres constituants ?
De telles imprécisions pourraiient inciter à douter des faits présentés.

Janine
1 mois il y a

Bonjour Julien,
Merci pour cet article sur les champignons. Ce serait vraiment un miracle de pouvoir remettre la terre en état grâce à eux.
Pour ma part, je pense que ce serait déjà une bonne chose de guérir notre terre avec ses habitants avant de penser à conquérir l’espace…
Belle journée à vous
Janine

Cécile
1 mois il y a

J’adore cet article basé certes sur la science.
Mais cela fait conte de fées.
Et nous avons besoin de rêver.

Philippe HENRY
1 mois il y a

Très intéressant, mais une question n’est pas évoquée, « est-ce que ça rapporte ??? », car tous les gros pollueurs de la planète, sont accros au capitalisme et à leur enrichissement personnel, et se foutent de notre planète terre, ils sont sur la planète fric, à croire qu’ils n’ont ni familles, ni enfants, ni petits enfants. Bien sûr qu’il faut développer, et vite ces expérimentations et les mettre en place au plus vite, en faisant payer ceux qui détruisent, en les obligeant à arrêter de tuer à plus ou moins long terme. Arrêtons les taxes de droits à polluer, et taxons pour récupérer l’argent nécessaire à essayer de remettre notre monde sur un autre chemin que celui de la disparition des richesses, la disparitions des forêts, des animaux, tout ce qui fait que les pandémies vont s’accélérer. Il est encore temps, alors, fonçons et soyons unitaires, demain n’en sera que meilleur.

Sylvie Dub Bug
1 mois il y a

Merci monsieur Julien

Beaucoup d espoir pour notre petite planète.
Elle n’a pas besoin des humains pour continuer à évoluer….
Ceci n’est pas une raison pour faire souffrir les humains ou oublier de les aider à être autonomes.
Et merci aux multiples champignons

Abit Abit
1 mois il y a

Merci pour cet article, j en sais un peu plus sur les champignons.et surtout sur ce qu ‘on peut en faire pour nettoyer toute les polutions causees par les humains…..

Cohendy
1 mois il y a

Excellente nouvelle.