Jouets de Noël pour les petits enfants : faites le bon choix !

Chers lecteurs,

L’un d’entre vous a lancé récemment une pétition pour demander aux autorités de mieux encadrer la fabrication des jouets pour enfants (retrouvez).

C’est, en effet, un sujet mal connu.

Mais les enjeux de santé pour les petits enfants sont… vitaux ! C’est pour cela que j’ai choisi de revenir dessus.

Lorsque Noël arrive et qu’il s’agit de faire plaisir aux tout petits – ou aux moins petits du reste – la prudence la plus élémentaire semble s’envoler.

Même chez les familles qui font attention, qui consomment du bio, qui privilégient les chaînes courtes, qui se soignent avec des produits naturels, la vigilance tombe dès qu’il s’agit d’offrir des jouets.

Et c’est une erreur.

Car même s’il existe un cadre juridique européen censé limiter les abus, en réalité il existe de nombreux pièges à éviter.

Surveillez les labels

D’abord, le label CE que l’on voit sur les paquets n’est pas une garantie absolue. Il correspond à un cahier des charges européens défini avec les fabricants qui prend en compte certaines normes de sécurité.

Mais la sécurité n’est pas la santé.

Si vous souhaitez éviter les polluants dans les jouets pour vos enfants, il faut rechercher d’autres labels.

Pour autant, l’absence du marquage CE n’est pas une bonne chose. Cela veut dire que même les règles de sécurité de base ne sont peut-être pas respectées (1).

Si vous souhaitez aller un peu loin, fiez-vous à des labels reconnus tels que :

  • NF Environnement. C’est la certification écologique officielle française. (2)
  • FSC est un écolabel pour les jouets en bois. Attention cependant : ce label se focalise plus sur la production qui est censée être respectueuse de la gestion durable des forêts, mais les vernis ou peintures utilisées peuvent être toxiques. Vérifiez bien les jouets avant de les acheter (3).
  • Oeko Tex est un label qui contrôle les substances chimiques dangereuses, notamment dans les textiles. C’est un excellent label (4).
  • Spiel Gut est un label allemand qui garantit que les jouets ont été testés, notamment par des groupes d’éducateurs (5).

Les jouets en plastique

Dans un monde où le plastique est surconsommé et trop peu recyclé, l’achat de jouets en plastique n’apparaît pas forcément comme idéal. L’ennui, c’est qu’il n’existe pas toujours d’alternatives…

Vérifiez tout de même que les jouets que vous achetez ne contiennent pas de phtalates, ni de PVC et de Bisphénol A ou autre Bisphénol. Ce sont des perturbateurs endocriniens, qui jouent sur la croissance, la fertilité et sur le foie. Pour des enfants en plein développement, ce sont des substances à éviter absolument (6).

 

N’empoisonnez pas vos enfants à Noël : stop aux jouets toxiques

Norme CE : les substances nocives telles que le bisphénol A (interdit dans les Biberons), le plomb et le brome sont encore autorisées pour les jouets ?! Signez pour protéger nos enfants !

Je signe


Et le bois ?

Le bois est plus naturel que le plastique, c’est vrai. Mais souvent les jouets en bois sont peints et vernis avec des substances toxiques. Ces traitements sont là pour assurer leur sécurité : ce sont des retardateurs de flamme par exemple. Mais ils ont des effluves toxiques.

Ces jouets peuvent contenir du formaldéhyde, qui est cancérigène, ou des peintures avec du plomb qui est un puissant neurotoxique.

Si vous avez une cheminée, ne mettez jamais ces jouets au feu, même s’ils sont vieux, brisés, abîmés etc. Cette combustion produirait de la fumée toxique pour toute la famille (6).

Et les peluches ?

Elles sont irrésistibles évidemment. Les enfants les adorent et les parents aiment à les offrir !

Ces jouets seront en contact constant avec vos enfants, d’où l’importance d’être vigilant. Privilégiez la qualité. Refusez les “peluches cadeau” et tournez-vous vers des jouets avec des labels de qualité tels que Oeko Tex (6).

Attention, certaines peluches, notamment de mauvaise qualité, peuvent contenir des substances allergisantes !

Jouets électroniques

Pour les plus jeunes, ces jouets ont-ils vraiment du sens ?

Ils vous coûteront plus cher alors qu’en réalité, ils dureront beaucoup moins longtemps.

Et ils cumulent deux handicaps du point de vue de la santé et de l’environnement.

Ils sont généralement faits en plastique avec des substances toxiques liés aux retardateurs de flamme et ils ont des piles. Ces dernières sont hautement toxiques. Il y a toujours un risque de retrouver un petit enfant en train de manger l’une des vieilles piles restées sur le côté.

Evidemment, les enfants aiment entendre les sons émis par ces jeux. Mais vous – ou votre famille – vous lasserez beaucoup plus vite ! Il n’est pas dit que vous aurez envie de changer les piles.

Le dessin, une saine activité ?

Faites particulièrement attention aux crayons de couleurs, aux feutres, aux peintures et aux kits de maquillage que vous achetez. Prenez des produits de qualité avec les bons labels.

Dans ces produits, il se trouve parfois des substances très dangereuses : du baryum, du plomb, du formaldéhyde….

Bref, je ne vais pas vous faire un dessin.

Solidairement vôtre,

Julien

N’empoisonnez pas vos enfants à Noël : stop aux jouets toxiques

Norme CE : les substances nocives telles que le bisphénol A (interdit dans les Biberons), le plomb et le brome sont encore autorisées pour les jouets ?! Signez pour protéger nos enfants !
Je signe

Références :

 

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments